Partageons les valeurs défendues par la FBF

Objectifs et valeurs

Contribuer au développement sain, harmonieux et équilibré de la franchise comme moyen de développement des entreprises, dans le respect des intérêts des franchiseurs et des franchisés ainsi que des usages consacrés par le Code de Déontologie Européen.

Représenter et défendre les intérêts matériels et moraux des réseaux de franchise, aussi bien en Belgique qu’à l’étranger.

Promouvoir la franchise auprès des pouvoirs publics, des différents secteurs économiques et de l’opinion publique.

Conseiller les membres de la FBF , les franchiseurs et leurs réseaux de franchise sur toute question relative à leur bon développement.

Réaliser toute étude d’ordre juridique, économique, fiscal, administratif ou autre, relative à la franchise.

Prendre tout contact utile au plan national, européen ou international afin de réaliser les objectifs fixés et d’accroître la représentativité des réseaux de franchise dans les différents organismes officiels.

Représenter la Belgique auprês de la Fédération Européenne de la Franchise (EFF) dont elle est membre fondateur.

Exercer à titre accessoire certaines activités qui tendent à réaliser les objectifs énoncés ci-avant.

Une franchise authentique et éthique

Toute franchise comprend trois parties qui sont étroitement liées : le franchiseur, le franchisé et le réseau. Il n’y a pas d’avenir pour les réseaux de franchise si les relations entre ces trois parties ne tendent pas vers un équilibre équitable pour tous les partenaires. Pour assurer la pérennité de son réseau, le franchiseur à besoin de franchisés qui gagnent dignement leur vie.

Un réseau de franchise doit se construire avec sagesse, prudence, réalisme, et en pratiquant résolument le respect de l’éthique. Il lui faut écarter tout risque d’entrainer des partenaires franchisés dans un projet qui ne serait pas abouti, dans une aventure risquée, dans une démarche qui ne serait pas confortée par des résultats positifs déjà acquis par le concept de franchise proposé. D’autre part, établir un rapport de force inégal entre franchiseur et franchisés ne cadre pas avec le sens des valeurs que défend la Fédération Belge de la Franchise, et qu’elle défini dans la charte « Franchise Authentique et Ethique ».