Entretien avec Philippe Hanesse, franchisé de Ixina à Ixelles

Posté par: Franchising Belgium

 

Franchising-Belgium.be a rencontré Philippe Hanesse (42) franchisé du magasin IXINA de la rue de Livourne à Ixelles, premier magasin de IXINA en centre-ville, une première et une implantation unique dans la mesure où la plupart des magasins de l'enseigne sont situés dans des zones commerciales périurbaines, proches des grands axes routiers.

 

En fait, le magasin de la rue de Livourne est géré par 2 franchisés associés, le second est Maxime Catillon (37), tous deux anciens responsables du magasin IXINA d'Uccle de la Chaussée d'Alsemberg qu'ils ont quitté pour la nouvelle implantation à Ixelles. Une équipe de quatre vendeurs les assiste dans ce nouveau point de vente.

 

Le magasin de 500 m² présente 15 cuisines équipées et possède un espace 3D où les clients peuvent se représenter la cuisine de leur rêve avec des lunettes 3D. Au centre du magasin se trouve l'Atelier, une zone de démonstration interactive qui offre un aperçu des différentes fonctionnalités et aménagements possibles via un écran tactile.

 

 

Franchising-Belgium.be : Quel a été votre parcours pour devenir le franchisé de ce nouveau magasin de centre-ville ?

 

Avec un diplôme de l'Ichec en poche, j'ai fait mes débuts à Anvers dans le monde du chocolat comme product manager et en 2005 j'ai intégré le groupe IXINA dans le département du marketing. Après 3 ans dans cette fonction, la fibre entrepreneuriale a repris le dessus avec l'envie, en 2008 de me lancer en franchise pour l'enseigne, avec un projet en Espagne.

 

La crise économique et immobilière en Espagne a freiné mes élans, au même moment s'est présentée l'opportunité de reprendre la magasin de la Chaussée d'Alsemberg à Uccle dont le franchisé souhaitait prendre sa retraite. J'avais eu l'occasion de rencontrer dans la société Maxime Catillon, qui travaillait dans la département financier accompagnant les futurs franchisés dans leurs dossiers financiers.

 

Maxime qui a une formation d'ingénieur commercial Solvay avait également la volonté de se lancer comme entrepreneur, nous avons donc décidé d'unir nos forces et énergies pour reprendre conjointement le magasin d'Uccle.

 

Nous avons géré ce magasin en faisant croître son chiffre d'affaires et lorsque nous sommes arrivés en fin de bail, l'opportunité de lancer un nouveau projet dans notre zone de chalandise s'est présentée dans un espace casco au rez-de-chaussée commercial d'un nouvel immeuble d'appartements et pourvu d'emplacements de parking, chose indispensable pour un magasin de ville.

 

Le projet était donc plus porteur et nous avons ouvert le nouveau magasin en juillet 2014 et depuis lors nous sommes très satisfaits de cette situation et nous sommes toujours en phase de croissance.

Franchising-Belgium.be : Quelles sont vos relations avec votre franchiseur ?

 

Avant toute chose, une relation de confiance qui a sans doute été facilitée par la connaissance de la maison et de son marketing et dans laquelle la discussion est toujours possible et les remarques toujours bien accueillies.

 

Nous avons des réunions fréquentes entre franchiseur et franchisés pour discuter du développement de l'enseigne, de sa stratégie et de l'évolution des showrooms.

 

Des rencontres avec les fabricants des produits vendus sont organisées par le franchiseur et une fois par an nous avons une grand messe avec tous les franchisés du réseau, un show fédérateur pour l'enseigne au cours duquel sont remis des awards pour les meilleurs vendeurs et franchisés des réseaux.

 

Franchising-Belgium.be : Quels sont selon vous les qualités essentielles pour être un bon franchisé ?

 

Il est indispensable d'être proche de son équipe de collaborateurs et de suivre attentivement la stratégie de l'enseigne.

 

Et également le fait d'avoir des ressources financières pour réaliser un projet qui tient la route et un intérêt évident pour le secteur dans lequel il actue.

 

 

Franchising-Belgium.be : Avez-vous ressenti les effets de la crise ?

 

Très sincèrement, nous n'avons pas ressenti les effets de la crise que ce soit à Uccle et ici à Ixelles. Nous avons surfé sur la vague et vendons quelque 365 cuisines par an, soit une cuisine par jour, ce dont nous ne plaignons pas.

 

Franchising-Belgium.be : Des projets pour l'avenir ?

 

Pour nous épanouir pourquoi pas ouvrir une nouvelle franchise dans la région bruxelloise qui comprend actuellement trois grandes de zones de chalandise pour l'enseigne. Une question d'opportunité comme dans les deux premiers cas .