Entretien avec deux franchisés de Domino’s Pizza à Louvain et Gand

Posté par: Franchising Belgium

 

Franchising-Belgium.be a rencontré en ce début du mois de juillet, deux franchisés de l'enseigne Domino's Pizza, Yassine Islam et Mamlouk Hussein, dans le point de vente du premier nommé à Louvain (Diestsestraat 265-267) en face à la gare.

 

Si tous deux sont d'origine libanaise, ils ont aussi fait tous les deux leur début dans un point de vente de l'enseigne comme pizzaïolo. Chez Domino's Pizza qui a ouvert l'an dernier 10 nouveaux établissements en Belgique, trois parmi eux ont été ouverts par des entrepreneurs qui ont commencé leur carrière dans un point de vente de l'enseigne comme livreur de pizza ou pizzaïolo. Actuellement 26 % des franchisés ont commencé leur carrière dans un point de vente de l'enseigne.

 

Franchising-Belgium.be : Yassine et Mamlouk, vous voici les managers respectivement de deux points de vente Domino's Pizza à Louvain et d'un point de vente à Gand , pouvez-vous nous raconter votre parcours avant de devenir franchisés de Domino's Pizza?

 

Yassine (32): Rien à mes débuts de ma vie professionnelle comme infirmier en salle d'opérationau Liban, ne me dirigeait vers la restauration rapide. En arrivant en Belgique en 2006, j'ai commencé à travailler dans la restauration, dans la distribution chez Delhaize et fin 2008, j'ai fait mes débuts le soir comme pizzaïolo chez Domino's Pizza. J'ai eu rapidement l'envie de progresser et de devenir mon propre patron comme franchisé de l'enseigne. En 2012, après avoir été manager, j'ai ouvert le Domino's Pizza de Louvain, un établissement de 200 m² avec 40 places assises et qui emploie une vingtaine de personnes.

 

Ce 30 mars 2015, j'ai ouvert ma seconde franchise, le premier Domino's Pizza Slice ouvert en Belgique, toujours à Louvain sur l'Oudemark (dans l'ancien local où la franchise espagnole de yogurt glacé Llaollao avait fait ses débuts ici en Belgique avant de disparaître - ndlr). Mes ventes se répartissent 50/50 entre livraisons à domicile et pizzas à emporter.

 

Mamlouk (36) :J'ai débuté ma carrière professionnelle dans l'import-export au Liban et arrivé en Belgique en 2007, j'ai commencé à travailler de nuit à Anvers comme pizzaïolo chez Domino's Pizza où j'ai par ailleurs rencontré Yassine. Poussé par l'envie de gérer mon propre établissement, 6 mois plus tard je devenais assistant manager et un an plus tard j'accédais au poste de manager . Quelque temps après, je dirigeais deux points de vente Domino's Pizza à Anvers et à Kiel. Etant francophone, je souhaitais ouvrir une franchise dans la partie francophone du pays mais une opportunité est apparue à Gand et je n'ai pas voulu la laisser passer et j'ai ouvert une franchise en 2010 dans le quartier étudiant de la ville.

 

Mon point de vente emploie 20 personnes et est ouvert tous jours de 11h du matin à minuit. La plus grande proportion (60%) de nos ventes sont des livraisons à domicile. Nos pizzas chez Domino's Pizza doivent être délivrées dans la demi-heure qui suit la commande et il faut compter une dizaine de minutes maximum pour sa préparation et sa cuisson.

 

Franchising-Belgium.be : Quels sont vos relations avec votre franchiseur ?

 

Yassine et Mamlouk : Nos relations sont excellentes essentiellement grâce à notre parcours avec l'enseigne avant de devenir franchisé. Nous sommes passés par toutes les étapes dans les points de vente, de livreur à pizzaïolo, assistant manager et manager avant de suivre 6 semaines de formation au siège de Domino's Pizza aux Pays-Bas, pour devenir franchisé.

 

Nous connaissons donc tous les rouages de l'enseigne et nous sommes en contact permanent avec le siège ne serait-ce que pour les commandes de tous les ingrédients qui composent nos pizzas, tout comme les salades et desserts proposés dans nos points de vente et qui nous sont livrés une ou deux fois par semaine en provenance directe des Pays-Bas . D'autre part, nous recevons régulièrement la visite de consultants de Domino's Pizza qui s'assurent que les points de vente fonctionnent parfaitement sous tous les aspects selon les modalités de la franchise de l'enseigne.

 

Le département marketing de l'enseigne nous fournit également du matériel promotionnel qui est semblable pour tous les points de vente belges. Nous avons aussi la liberté de lancer des campagnes publicitaires locales pour promouvoir nos points de vente.

 

Franchising-Belgium.be : Quelles sont selon vous les qualités primordiales d'un bon franchisé ?

 

Yassine et Mamlouk : Dans notre cas outre le fait d'observer à la lettre les règles de bonne gestion des points de vente imposées par le franchiseur, la satisfaction du client est essentielle. Un client satisfait qui apprécie nos produits est un client qui reviendra ou qui commandera à nouveau ses pizzas dans nos points de vente. Cela va dès l'instant où il prend sa commande que ce soit au téléphone ou dans le point de vente, avec un accueil aimable jusqu'au moment où la pizza lui est remise.

 

Dans nos points de vente, le client peut voir tous les stades de la préparation et de cuisson de sa pizza, il est donc indispensable que le comptoir de préparation soit d'une propreté exemplaire, tout comme le reste du point de vente. Nous avons la chance d'avoir ici à Louvain un point de vente avec un espace de restauration selon le dernier concept de l'enseigne, avec des photos attrayantes de la ville de Louvain. Nous tenons à maintenir cet espace propre et attrayant pour la clientèle, spécialement pour le type de produits que nous vendons, une attention constante est nécessaire de la part du personnel pour maintenir les standards de l'enseigne, ce qui n'est pas toujours simple dans cette ville estudiantine.

 

 

Franchising-Belgium.be : Vous êtes satisfaits de la progression actuelle de vos points de vente, avez-vous des projets futurs à ce stade ?

 

Yassine : Je ne désire pas me reposer sur mes lauriers et je suis actuellement sur un nouveau projet, l'ouverture prochainement d'un troisième point de vente à Malines. Il est encore trop tôt pour vous donner des détails à ce sujet.

 

Mamlouk : Il est évident que je désire développer d'autres points de vente comme Yassine mais aujourd'hui je n'ai pas encore de projet précis si ce n'est de rentabiliser au mieux mon point de vente de Gand.

rl.