Comeos se félicite de l’adoption du système des flexi-jobs

Posté par: Franchising Belgium


Le Conseil des ministres a approuvé aujourd’hui en deuxième lecture le système des flexi-jobs dans l’horeca. Comeos, la fédération du commerce et des services, se félicite de cette mesure qui doit permettre d’engager plus facilement de la main-d’œuvre lors des pics d’activité.

« Le besoin en personnel dans l’horeca fluctue fort d’une période à l’autre », souligne Dominique Michel, CEO de Comeos. « Les mois de juillet et d’août sont par exemple des mois très chargés pour l’horeca en raison des soldes, des vacances et de divers événements. Le surcroît de clients nécessite aussi plus de personnel. Dès septembre, cela devient toutefois soudainement beaucoup plus calme. Il y a aussi de fortes variations dans la fréquentation des établissements entre le midi et le soir, les jours de semaine et les week-ends. »

Mot d’ordre : un système simple

Le système des flexi-jobs devrait permettre d’engager du personnel supplémentaire de manière plus flexible lors des pics d’activité. Un travailleur qui est occupé au moins à 4/5 par une autre entreprise peut être engagé dans l’horeca avec des charges sociales limitées (25% de cotisations sociales patronales). Il perçoit un salaire net minimum de 9,50 € par heure. 

« Il s’agit d’une bonne mesure, qui permettra à l’horeca de faire face aux périodes de grande affluence. Nous sommes heureux que la mesure s’applique à tous les établissements horeca car les chaînes en ont aussi besoin. Nous demandons toutefois au gouvernement de veiller à ce que les procédures soient les plus simples possibles. Il serait dommage que les flexi-jobs entraînent une multitude de formalités administratives », conclut D. Michel.

Source : Comeos